Raw material economy through Mesolithic in southwest France
Guilhem Constans  1@  
1 : Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés  (TRACES)
École des Hautes Études en Sciences Sociales, Université Toulouse - Jean Jaurès, Ministère de la Culture et de la Communication, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR5608
Maison de la Recherche, 5 allée Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9 -  France

Since long time, raw material procurement territories are perceived as close to Mesolithic sites with a systematic lack of distant acquisition. This territories contraction around archaeological sites seems to be initiated from the Epipaleolithic. Despite everything, differences in the procurements can be perceived within the 1st Mesolithic, but also between the 1st and the 2nd Mesolithic. These differences can partly be explained by typo-technological changes, notably with armatures. However, there also seem to be different techno-economic choices between these two cultural groups. Acquisition strategies during the Mesolithic therefore remain generally poorly defined in their variability and in their diachronic extent.


The study of the Mesolithic sites of Quercy (Occitanie, Southwest France, corresponding to the Lot and a part of Tarn-et-Garonne region), mainly Cuzoul de Gramat (Gramat) and Fontfaurès (Lentillac-du-Causse), allows to initiate a reflection on economic behavior through the Mesolithic. The stratigraphy of these two main sites covers most of the 1st and 2nd Mesolithic. Thus, if the local and regional acquisition are intensively exploited, it is possible to see changes in economic behavior from the first phases of the Sauveterrien to the end of the Mesolithic period. Petrographic analysis of the lithic artefacts makes it possible to better understand territories exploitation by the different Mesolithic groups.
 


French :


Les territoires d'acquisition en matière première lithique sont de longues dates perçues comme proches des sites pour ce qui est des cultures Mésolithiques, avec une absence assez systématique de matières premières éloignées. Cette contraction des territoires d'acquisition autour des sites archéologiques semble s'initier dès l'épipaléolithique. Malgré tout, des différences d'approvisionnement peuvent être perçues au sein du 1er Mésolithique, mais également entre le 1er et le 2nd Mésolithique. Ces différences peuvent en partie s'expliquer par les modifications typo-technologiques existantes, notamment dans la sphère cynégétique. Cependant, il semble également y avoir des choix techno-économiques différents entre ces deux ensembles culturels. Les stratégies d'acquisition durant le Mésolithique restent donc dans l'ensemble assez mal cernées dans leurs variabilités et dans leur étendue diachronique.


L'étude des sites Mésolithiques du Quercy (dans la région Occitanie, située dans le sud-ouest de la France), principalement le Cuzoul de Gramat (Gramat) et Fontfaurès (Lentillac-du-Causse), permet d'initier une réflexion sur les comportements économiques à travers le Mésolithique. La stratigraphie de ces deux sites principaux permet de couvrir l'essentiel du 1er et du 2nd Mésolithique. Ainsi, si les gisements locaux et régionaux sont intensivement exploités, il est possible de noter des modifications de comportements économiques depuis les premières phases du Sauveterrien jusqu'à la fin de la période Mésolithique. L'analyse pétrographique des ensembles lithiques permet alors de mieux appréhender l'exploitation des territoires par les différents groupes Mésolithique.


Online user: 2 RSS Feed